Ce document est extrait du site Site de SudLangues : http://www.sudlangues.sn/spip.php?article134
© 2008 Site de SudLangues

Le phonème disjonctif : une réalité linguistique évidente mais mal assumée
Pierre Marie SAMBOU
mercredi 25 juin 2008


Résumé

A la frontière entre les deux ensembles de morphèmes qui forment le nom défini en jóola, le contact entre les voyelles entraîne, dans des conditions en apparence identiques, un phénomène tantôt d’assimilation, tantôt de non assimilation de la première voyelle par la deuxième. Même quand les voyelles figurant de part et d’autre de la frontière entre les deux ensembles sont identiques, l’assimilation se manifeste par le fait que les deux voyelles sont réalisées comme une seule voyelle longue ((V1 + V1) → [V1 :]) et la non assimilation, par la réalisation des deux voyelles en hiatus ((V1 + V1) → [V1V1]). La linguistique explicative doit nécessairement identifier et classer la chose qui explique ces faits. Elle le fait au moyen de la morphophonologie et pose le problème de la dépendance de la phonologie par rapport à la phonétique qui ne lui donne pas toujours la substance préalablement définie sur laquelle elle conduit son abstraction.





Retour au format normal