Ce document est extrait du site Site de SudLangues : http://www.sudlangues.sn/spip.php?article143
© 2009 Site de SudLangues

La praxéologie du langage a travers les maximes latines dans la ville de kananga
Donatien NDUMBI wa KALOMBO
samedi 20 juin 2009


Résumé

Cet article s’inscrit dans le domaine de sociolinguistique. Celle-ci étudie les covariances entre les faits de langue et les faits de société. Elle regorge, lato sensu, divers domaines dont la sociolinguistique praxéologique. Partant, le concept « praxéologie » découle du terme « praxis » c’est-à-dire « action ». La praxéologie du langage en effet, étudie le discours ou toute autre production langagière comme une « praxis » c’est-à-dire une « action » susceptible d’induire des transformations sociales. Ainsi les maximes latines, dans leur acception d’énoncés rapportés, des discours dans le discours, ou bien des productions langagières, sont-elles susceptibles d’induire des changements (de comportement, d’avis ou d’attitude) dans la vie sociale. Voilà qui fonde la substance de cette investigation que nous avons pu mener à travers la ville de Kananga (en R.D.Congo).





Retour au format normal