Ce document est extrait du site Site de SudLangues : http://www.sudlangues.sn/spip.php?article147
© 2009 Site de SudLangues

Analyse du discours, tradition orale et histoire : et si la charte de kurukan fuga n’avait jamais existé avant 1998 ?
Mamadou DIAKITE
samedi 20 juin 2009


Résumé

La tradition orale est une source indispensable de l’histoire africaine. Mais le texte oral est sujet à toutes sortes d’altérations. Si certaines sont liées à la nature du matériau oral, d’autres sont intentionnelles et la linguistique, auxiliaire privilégié de l’histoire parmi les sciences du langage, est peu adaptée au traitement du texte. Nous envisageons de contribuer à l’étude des sources de l’histoire africaine par une approche discursive de la tradition orale. Notre corpus consiste en deux textes de la tradition mandingue prétendant au même statut d’acte fondateur d’un Etat du 13e siècle. L’analyse comparée du lexique et de l’énonciation des textes montre que l’un est un faux document, construit par divers procédés dont notamment la captation et la subversion du texte concurrent.





Retour au format normal