Ce document est extrait du site Site de SudLangues : http://www.sudlangues.sn/spip.php?article217
© 2013 Site de SudLangues

Le ton super haut a l’interface morphosyntaxe-phonologie en akyé
BOGNY YAPO Joseph
dimanche 22 décembre 2013


Résumé

Cet article revient sur la nature du ton Super Haut en Akyé, une langue Kwa parlée en Côte d’Ivoire. Il étudie sa distribution dans le nom, dans le verbe, dans le syntagme nominal et dans la phrase et révèle qu’il s’agit d’un ton Haut qui subit un upstep devant un ton non-Haut (M ou B) grammatical ou morphosyntaxique. Le relèvement de ton (upstep) ne se produit que si le ton Haut et le ton non-Haut qui le suit forme un domaine prosodique et un mot phonologique. Si dans le mot phonologique, le ton Super Haut est immédiatement suivi d’un ton Haut, il se déconstruit en perdant sa more non-haute et redevient H. Ces phénomènes de construction et de déconstruction de ton Super Haut révèlent une corrélation syntaxe-phonologie et se situent par conséquent à l’interface morphosyntaxe-phonologie où l’influence des structures syntaxiques est mise à nue dans la modification des segments et/ou suprasegments. Cet article compare aussi le ton Super Haut de l’Akyé à celui de l’Ewe.





Retour au format normal