Ce document est extrait du site Site de SudLangues : http://www.sudlangues.sn/spip.php?article71
© 2003 Site de SudLangues

De la création d’emplois à la composition nominale
M. DASSI
samedi 20 décembre 2003


Résumé

Depuis une dizaine d’années, la langue française pratiquée au Cameroun est en pleine appropriation du fait de son enracinement socioculturel indéniable. Nous parlons d’une saine appropriation et non nécessairement d’écarts ou de particularismes malheureux. C’est dans cette optique que s’inscrit le présent article sur la composition nominale apéritive. A ce carrefour de la morphologie, de la syntaxe, de la lexicologie, de la sémantique et de la pragmatique, l’on pose le problème de la création, du dimensionnement et de l’utilisation à l’écrit et à l’oral du (sur)composé nominal. La résultante en est la problématique de la refondation d’une pédagogie et d’une didactique réalistes, mais efficaces, de la langue française fonctionnelle.

Mots-clés : Composition nominale ; appropriation ; contact de langues ; pivot ; oral ; écrit ; sémantique.

Abstract

For about ten years now, the French language used in Cameroon is in a complete adaptation process due to the fact that its socio cultural infiltration is undeniable. We are talking about a decent adaptation and not necessarily of bad usage or regrettable particularism. It is in this light that this recent article on word formation is presented. At this crossroads of morphology, syntax, lexicology, semantics and pragmatics, one poses the problem of creation from a magnitude and usage to that of writing and speech of (over)word formation. The resultant is the problematic revision of a pedagogy and of a didactic realism, but effective of the functional French language.

Key-words : Word formation ; adaptation ; contacts between languages ; pivot ; speech ; writing ; semantics.





Retour au format normal